Vous êtes ici

Accueil » Le bâtiment

Retour

Le bâtiment

le TrenteUn projet nécessaire doublé d'une réalisation remarquable.

La bibliothèque municipale et l'Ecole municipale de musique et de danse étaient installées dans des locaux inadaptés et peu accessibles aux missions actuelles de ces équipements culturels et aux attentes du public.

Le Trente est un investissement d'envergure dédié aux pratiques culturelles. Réunir dans un même bâtiment un conservatoire de musique et de danse et une médiathèque dessine les ligne de force de ce nouveau pôle culturel viennois. : la culture musicale et les nouvelles technologies, une mission à la fois culturelle et sociale.

 

Situé au 30 avenue du Général Leclerc - d'où son nom - à l'espace Saint-Germain, le TRENTE s'étend sur 3 000 m², s'élève sur 5 niveaux. Le but est de faire du Trente, un lieu de référence dans les domaines de la connaissance et de l'expression artistique. L'ensemble de l'équipement s'inscrit dans une démarche d'accessibilité pour les personnes handicapées.

Le point de vue de l'architecte

le TrentePour Lipa Goldstein, architecte du cabinet L&S Goldstein, le projet allie «l’art et la technique», promesse d’une construction de grande qualité d’autant qu’il souhaite « que le bâtiment suscite une émotion chaque fois qu’il sera vu ». Le pôle culturel comptera cinq niveaux : «les trois du bas pour la médiathèque (RDC, 1er, 2ème), les deux autres dédiés à la musique et la danse (3ème et 4ème) ». Et les deux sont bel et bien liés : « la musique va de pair avec la littérature, à l’image de Prévert dont les oeuvres allient poésie et musique ». Quant au bruit, puisque musique, danse et lecture ne font pas forcément bon ménage, « l’acoustique a été étudiée de très près pour que tout le monde y trouve son compte ». Vu de l’extérieur, le lieu est grandiose. Enveloppé dans une résille, il laisse fuser la lumière là où elle a besoin d’aller.

le TrenteLes façades nord-est (sur la place) et nord ouest (sur le parvis)
Elles sont vitrées sur les trois premiers niveaux, assurant ainsi l’éclairement naturel de la médiathèque et une lisibilité de l’activité depuis les espaces publics majeurs. Une résille arborescente reliant les poutres au droit des planchers constitue la structure porteuse du bâtiment en façade. Cette résille se prolonge et se densifie sur les deux derniers niveaux en premier plan des « boites » identifiant les différents studios de l’école de musique.

Les façades sud-est et sud-ouest
Elles sont à dominante opaque de façon à se protéger du rayonnement solaire. Disposées en retrait et à l’abri de l’ensoleillement direct, les salles de la médiathèque au rez-de-chaussée sont quant à elles largement vitrées. L’ensemble des façades est traité en béton blanc. Des joints creux mis en place sur les façades opaques rappellent le thème arborescent des façades vitrées.

Les partenaires financiers

Investissements :  
Ville de Vienne 4,2 millions € HT
Conseil général de l'Isère 2,6 millions € HT
Région Rhône-Alpes 1,3 millions € HT
Etat 1,3 millions € HT
Vienn'Agglo 50 000 € HT
Caisse des Dépôts et Consignations 30 000 € HT

Soit un total de 9 480 000 € HT (12,5 millions TTC).

Les entreprises

  • Ribière Bâtiment
  • Amalgame
  • Ets Béaux
  • SARL Frédéric Martin
  • Société SKL
  • Créa Factory
  • Entreprise Tondella
  • Entreprise Sols Modernes
  • Guillon SA
  • Meunier Intramuros
  • Marron Frères
  • Rozières SAS
  • Comptoir des revêtements
  • La Boutique du Store
  • Virgule Signalétique
  • Graph&Lign
  • SeriVienna